Le meilleur éclair au chocolat de Lyon

Publié le par Marjorie

Le gang des testeuses (sic) a encore frappé. Après les galettes des rois, nous avons récidivé pour tenter de dénicher le meilleur éclair au chocolat de Lyon. Avec Camille, Laurence, Stéphanie, Guillemette, nous rêvions du coup de foudre chocolaté. Avons-nous trouvé éclair à notre bouche ?!

 

Attention, ce testing éclairs au chocolat est interdit aux moins de 18 ans.

 


Image 1

 

 

Il n'a pas fallu longtemps pour que les analogies hommes/éclairs au choc naissent dans nos esprits pervers. Nous avons pris un plaisir non dissimulé à juger sur le physique : il y a le boudiné, le joufflu, le vendeur de rêve, le hipster, le dandy, l'allumeur, le colosse, le bon pote (celui que tu adores mais que tu te ne taperais jamais), le beau (mais seulement quand t'es bourrée), le rassis, la belle bête, le Jean Claude Duss (sur un malentendu...). 

Malheureusement aucun n'a vraiment su nous surprendre, être à la hauteur de nos désirs et de nos appétits affamés. Est-ce bien étonnant quand on connait les hommes d'ailleurs ?!

 

Comme pour les galettes, nous avons sélectionné plusieurs maisons, voici la liste de départ : Machado, Jocteur, Bernachon, Perroudon, Pignol, Luc Mano, Kayser, Pozzoli, Bettant, Pascal Molines, Délice des Sens, Fournil de l'Opéra, Atelier du Boulanger, Rolancy, Pépin, Dujarrier, Eric Amieux et Thierry Reynaud.

Certaines n'avaient plus d'éclairs, d'autres n'en proposent pas. Nous avons finalement testé 11 éclairs : Eric Amieux, Pignol Bernachon, Perroudon, Kayser, Pascal Molines, Machado, Pépin, Délice des Sens, Thierry Reynaud, Atelier du Boulanger. 

Les critères de notation : l'esthétique, l'équilibre chou/ganache, le chou, le fourrage (crème pâtissière ou ganache pour certains) et le rapport qualité/prix.

 

 

eclairchoc 0437-1

eclairchoc 0456

eclairchoc 0462

 

 

Aucun n'a été le coup du siècle. Nous sommes restées sur notre faim. A croire que l'éclair au chocolat n'excite pas les pâtissiers.

Ils ont, pour la majorité, un goût de chocolat plutôt anecdotique. Nous avons même recraché un éclair vraiment, vraiment berk ! Et surtout, les 3/4 n'ont rien d'un véritable éclair.

Je ne vous raconte pas la déception quand nous en sommes venues au Dandy. Ahhh il est beau, très chic et propre sur lui. Alors on se presse, on le déshabille, on lui enlève sa petite collerette en papier et là on découvre qu'il a les fesses sales - merci le triple fourrage par le dessous. Un véritable imposteur !!! Quant au joufflu, pas mal dans son genre non plus, "on dirait un éclair qui aurait couché avec une religieuse" dixit Laurence. 

 

 

eclairchoc 0422

Le fameux Dandy aux fesses sales

 

 

Et nos faveurs vont... à Bernachon. C'est un éclair au chocolat, un vrai de vrai. Il n'est pas donné, 3 euros, mais le fourrage onctueux a un bon goût de chocolat. Le glaçage est parfait et apporte cette petite touche sucrée, mais pas trop, si agréable.

Nous avons aussi aimé celui de Kayser et de Thierry Reynaud, respectivement 2è et 3è de notre classement.

 

 

Image 2

A droite : l'éclair de Bernachon

Image 3

A gauche : l'éclair de Kayser. A droite : l'éclair de Thierry Reynaud (il a eu un peu le mal des transports le pauvre)

 


Next testing ? Les croissants ! Alors si vous avez des suggestions de maisons, nous vous écoutons !

 

 

Crédits photos : Stéphanie du blog STEPH à table, merci à elle ! Et un grand merci à Flavien qui nous a supporté dans son tout joli, tout nouveau, tout beau Bistrot Le Charité.

Publié dans Ca se mange à Lyon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Oups, j'aurai du lire l'ensemble des commentaires avant de poster le mien... Ça m'apprendra!
Répondre
J
Bonsoir mesdemoiselles ou plutôt mesdames, je ne sais plus, je suis perdu...
Bon ce sera mesdemoiselles (en contrepartie vous pouvez m'appeler damoiseau).

Après un bon repas japonais en Allemagne et pas encore repus, quelques amis et moi même avions envie d'une bouchée française: un éclair au chocolat (personnellement, j'ai un faible pour ceux au
café ou à la banane).

Passé le débat, "on dit un éclair ou une éclair"; et oui, Lorrains que nous sommes et proche de la frontière, nous avons parfois du mal. Bref, un petit tour sur le net, vérification: c'est un! Je
vous l'avais dit les amis.

En continuant de parcourir la page des résultats, je suis tombé sur ce lien, d'où mon commentaire.

J'ai pu relevé que vous parliez de ganache. Sans être expert en pâtisserie, il me semble que les éclairs sont fourrés de crème pâtissière au chocolat et non de ganache (en général beaucoup plus
forte en chocolat que la crème pâtissière).
Si vous attendiez une ganache, cela ne m'étonne donc guère que vous ayez été déçues.
Mais bon encore une fois, aimer manger ne va pas toujours de paire avec une connaissance pointue de la cuisine, et des éclairs fourrés de ganache peuvent exister.

Espérant passé par Lyon prochainement, j'espère pouvoir déguster ceux que vous recommandez.

Amicalement,
votre damoiseau joufflu...
Répondre
M


Bonjour Jonathan,


Effectivement les éclairs sont généralement fourrés de crème pâtissière. Je confirme que certains avaient bien un fourrage type ganache, très dense et très chocolaté ;)



A
Sympa ce petit test, mais un point important à savoir : les éclairs ne sont jamais garnis de ganache (= crème fraîche + chocolat) mais de crème pâtissière parfumée au chocolat.
Répondre
M


Ils ne sont pas tous réalisés à parit de crème pâtissière au chocolat ;)


Après le terme ganache est quelque peu vulgarisé (à tort) pour dire "garniture".



V
C'est avec grande attention que j'ai lu ton article..et je suis morte de rire..

Lorsque je "descends" à Lyon (toujours à pied par le métro) ..j'habite au nord entre Limonest et Villefranche...je m'accorde toujours un détour pour déguster un éclair au chocolat d'un certain
pâtissier....

et bien "Bingo" c'est chez Bernachon que je passe pour m'accorder cette douceur....et c'est avec délice et gourmandise que je croque sans complexes dans cet éclair...la crème au chocolat est
onctueuse...

Le petit plaisir de l'éclair : lorque la crème "déborde"..on est alors obligée de se lécher les doigts par gourmandise....
Répondre
M


Comme quoi, les vraies bonnes choses mettent tout le monde d'accord !


Et le léchage de doigts post-dégoulinage j'adore aussi !



S
C'est bien vrai, ma bonne dame! L'éclair de Bernachon est celui qui tire le mieux son épingle du jeu lyonnais...
Répondre