Les Bobos de merde passent à la casserole

Publié le par Marjorie

Benoît et Bixente, bobos de merde de leur état s'habillent chez The Kooples, écoutent Benjamin Biolay et militent pour le développement durable. Sans surprise, ils habitent Paris, fréquentent le milieu arty et passent le pont de l'Ascension à Deauville.

 

"Etre bourgeois bohême, c’est un mode de vie : sortir le mercredi soir et pas le samedi, manger sain en redécouvrant les produits frais et naturels ou encore bruncher le dimanche."

 

Mais la vie gourmande d'un bobo, elle se résume à quoi ?

 

 

tumblr lkd6pes07W1qa7vun

 

 

Il se nourrit de quoi le bobo ?

Le bobo est épicurien. Coté assiette, il apprécie les bons plats. Tant la bonne cuisine du terroir (avec des produits bio), que des plats sains et basiques (mais avec de très bon produits) et la grande cuisine (grands restaurants). Et il aime partager ça en groupe. Bref, il sait que se nourrir est un plaisir avant toute chose et ne conçoit pas de manger juste pour s’alimenter.

 

Il fait plutôt ses courses chez Monop ou chez Naturalia ?

Les deux mon capitaine ! Chez Naturalia (ou mieux, chez le petit primeur bio indépendant en bas de chez lui) il achète fruits et légumes. Et  le reste chez Monop’ car il y a des produits vraiment bons sous la marque Monoprix (ahhh les purées de courgettes et les pâtes fraîches). Mais on peut acheter du bio au Monoprix hein ? Les salades Monoprix c’est pratique au boulot pour sa pause déjeuner (même si on préfère Cojean).

Mais le Bobo aime surtout aller au marché et chez ses commerçants de quartier. Ce n’est pas un hasard si on ne croise que des bobos dans toutes ces petites rues commerçantes.

Il est même capable de traverser son arrondissement pour trouver du bon fromage ou du bon poisson ! Un dingue.

 

Le plat et le resto préféré du bobo ?

Le bobo je ne sais pas mais nous on aime les pâtes. On ne pourrait manger que ça. Des basiques avec de la tomate et du parmesan. Ou « alle vongole » c’est dément.

 

Côté resto, on ne connait pas bien Lyon désolé. A Paris, j’ai bien envie de tester le Septime (rue de Charonne) dans le 11e. Habituellement, je préfère les trucs moins guindés. Un petit coup de cœur pour le Caffé dei Cioppi (dans le 11e aussi).

C’est marrant, je sais pas pourquoi mais on nous demande toujours nos meilleures adresses alors que, bien que bobos, on n’est pas spécialistes des restos. On fait comme tout le monde, on va sur des sites spécialisés (FigaroScope, Cocottesenstock, etc.) pour dénicher nos adresses.

A Lyon, on nous a parlé du salon de thé Le tasse livre, du brunch de La Pie et des restos L’ourson qui boit et de bistrot autrement. Faut qu’on vienne vous envahir un week-end pour les tester.

 

Avec son p’tit panier en osier, il fait son marché et il achète quoi le bobo ?

Tomates, aubergines, courgettes, poivrons, oignons. Bref, de quoi se faire une ratatouille. Je ne sais pas pourquoi mais j’en ai envie là.

 

Il adore forcément les sushis, non ?

Forcément, c’est un classique mais ça a un côté so 2002 les sushis !

 

Rassure moi le bobo n'aime pas les cupackes c'est trop trendy, vous êtes au dessus de ça...

Ah non mais j’ai arrêté de lutter avec le sucré. Je suis trop gourmand. Donc oui j’aime les cupcakes (de chez Berko pour les parisiens). Mais aussi les gâteaux de Delmontel ou les viennoiseries du Pain et des Idées. Dès que passe devant je craque… et j’assume !

 

Un bobo quand il reçoit il cuisine quoi ?

Il essaye de briller ! Donc même quand c’est improvisé c’est travaillé. Du fameux plateau de fromage (ou du foie gras), salade de roquette et vin. Sushi shop quand le frigo est désespérément vide. Sinon ca peut être une pizza maison, une blanquette de veau, un bon poisson au four. On a des tonnes de recettes, grâce à notre smartphone. Y’a des applications pour ça vous savez ? D’ailleurs on vous conseille LaKitchenMusic !

 

Le spot gourmand le plus bobo de Paris ?

Le marché d’Aligre !

 

Pour un date, le bobo emballe au resto ou sur son canap' vintage ?

Il emballe beaucoup dans les bars à bobos (Chez Jeanette et compagnie). Mais le mieux c’est le petit resto qui ne paye pas de mine et le dessert chez toi ou bien chez moi !

 

Le mot de la faim ?

A table !

 

 

Les Bobos de Merde le blog c'est par ici et même qu'ils ont un bouquin et c'est par là !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Finalement,c'est une façon de prendre un peu de recul sur ce qu'on est tout simplement!!!:-)On a tous un petit côté "bobo" mais à trop vouloir en faire pour "l'image extérieure" certains deviennent
un peu "bobo de merde" avec tout le côté superficiel qui va avec!!Donc ça n 'a plus de sens effectivement!!!Mais quoi qu il en soit "bobo" ou "pas bobos" on s'en fout, soyons épicuriens et puis
c'est tout!!!juste pour le plaisir!!!En un mot "carpe diem"!!!!:-)
ps:merci pour ce très joli site et les très belles photos qui vont avec!!!moi qui est vécu auprès de parents critiques gastro au gault et millau, cela m a rappelé d'excellents souvenirs!!!:-)...


Répondre
M


Merci pour ces compliments et commentaires !


Ca ressemble à quoi l'enfance d'une fille de critiques gastro ? Toujours au resto ? :p



L

Je me demande surtout si le titre n'est pas un peu, voire uniquement racoleur... Je me retrouve dans certains traits, mais je ne me sens pas bobo pour autant. Juste bon vivant, aimant les produits
bio, sains, frais, pas de Kooples, de beaux vêtements et quelques expos intéressantes... Et Septime n'a rien de guindé, absolument rien. Un journaliste qui ne vérifie pas ses sources par lui-même ?
Ah, tiens... ;)


Répondre
M


Comme vous l'aurez compris l'univers des Bobos de Merde est une satire. Certaines affirmations peuvent être vraies, d'autres caricaturées, c'est principalement du second degré ;)



V

Non non, je ne leur en veux pas. Cette remarque était juste à l'attention de vos lecteurs :)


Répondre
M


;)



V

Sympa cet article. Je savais déjà que j'avais atterri dans cette catégorie depuis quelques temps, c'est toujours rassurant de voir qu'on n'est pas seuls à être "de merde" ;)
Par contre, je m'insurge illico sur les pseudos bonnes adresses lyonnaises de ces 2 bobos. Le tasse livre et l'ourson qui boit ; sans conteste. Mais les 2 autres... Je ne les connaissais pas donc,
j'ai rapidement googlé et catastrophe les avis sur l'un, La Pie (cher et bof) et sur l'autre, Bistrot autrement (service odieux commenté à multiples reprises). A déconseiller donc ? Enfin, moi ça
ne me donne pas envie...


Répondre
M


Merci ;) Disons que les pauvres bobos de merde sont des Parisiens et ils connaissent peu Lyon. Faut pas leur en vouloir !